Please, hang on!

Je ne me considère pas comme une grande blogueuse. Je ne fais pas preuve d’une grande assiduité dans la publication de billets et je n’écris souvent que pour mes coups de gueules ou mes coups de coeur. Souvent, sous le coup de l’émotion.

Et c’est sur le coup de l’émotion que je vous écris aussi, aujourd’hui. En fait, je ne serai pas très orginale et ne ferai que copier/coller le courriel envoyé à mes amis.

« Je vous écris pour vous annoncer une nouvelle pas très drôle. Mon grand-père paternel est à l’hôpital depuis mardi soir après avoir fait un petit ACV chez lui. Il en a fait un autre hier matin, à l’hôpital et, heureusement, son « coloc » de chambre l’a entendu râler et c’est comme ça qu’il a pu être sauvé. Par contre, ce matin, 3e ACV. Il est paralysé et ne peut plus parler. L’hôpital a demandé (il y a 1h ou 2) à ses enfants de se rendre à son chevet. Je n’aime pas être pessimiste, mais je dois avouer que présentement, je ne vois pas de revirements de situation positifs. »

À cela j’ajouterai que ce grand-père est le dernier grand-parent qu’il me reste et que je souhaite de tout coeur que son état de santé s’améliorera.

Lâche pas, Grand-Pop!

Laisser un commentaire